Eau potable

  Ficje eau potable Ansous - Mai 2011 -->télécharger la fiche du projet - mai 2011


Vue depuis le Chateau d'eau d'IskatfenEau potable Iskatafen

L'eau potable à Iskatafen


ISKATAFEN est le  premier village de la vallée des Aït Bouguemez où un système d’eau potable a été mis en place, avec :
- captage d'une source,
- transfert de l'eau par conduite jusqu'à un réservoir de 20 m3,
- distribution sur 5 bornes fontaines


Des travaux récents de restauration en 2007

En 2007, le constat a montré :
- quelques erreurs techniques au niveau du dimensionnement des tuyaux et de leur enfouissement,
- un problème de sécheresse estivale allant en s'aggravant d'années en années : les sources ne sont plus suffisantes.
Ces faits ont entraîné :
- une fragilisation des tuyaux, une tension entre les villageois à l'approche de l'été,
- une démotivation pour améliorer et entretenir leur systèmes
 
Avant la fin de sa mission dans les Aït bouguemez, AVSF (Agronomes et vétérinaires Sans Frontières)
 a décidé de mener des  travaux de restauration :
- rénovation de tout le système de canalisations primaires et secondaires,
- mise en place de "regards" 
 par groupes d'habitations afin de prévoir des branchements individuels avec compteurs Ces travaux ont ainsi été engagés fin 2007 et ont été terminés début 2008.


Objectifs du projet en cours et résultats attendus
 

L’objectif global est de :
-sécuriser l’approvisionnement en eau des villageois d’Iskatafen, pendant les périodes de sécheresse depuis le mois de mars jusqu’au mois d’octobre, par le forage d’un puits et son équipement,
- améliorer l’accès à l’eau par des branchements individuels
- démarrer une phase de réflexion sur l’assainissement.

Résultats attendus

- tous les habitants du village, soit 500 personnes disposent d’une alimentation en eau potable toute l’année, avec un branchement individuel (un compteur par foyer),
- Les villageois bénéficient de sessions de sensibilisation concernant : l’hygiène, la santé, les ressources en eau, la gestion et la protection des ressources, la gestion communautaire,
- les femmes et les enfants sont libérés des tâches de transport et de stockage de l’eau a) pour les femmes au profit d’activités générant des revenus complémentaires ; b) pour les enfants au profit de la scolarité,
- la structure associative villageoise est renforcée ; le niveau de formation permet d’assurer une bonne gestion des systèmes d’adduction d’eau,
- la réflexion sur l’assainissement à l’échelle de quelques douars pilotes est amorcée

Descriptif du projet technique 2009-2010

Schéma projet eau potable Iskatafen

Première tranche : le forage et cuvelage

Un emplacement pour un puits a été discuté au sein du douar et proposé par les villageois. Il est situé à proximité de l'oued, sur un sentier villageois à une distance d'environ 600 m linéaires du chateau d'eau. Il est prévu le creusement d'un forage de 60 m de profondeur avec des essais de epompage et des analyses d'eau

Deuxième tranche : équipement du forage et branchements individuels

Il est prévu :
- l'équipement du forage avec une pompe et sa connexion avec le chateau d'eau déjà existant par une conduite de 60 mm sur une distance d'environ 600 m. 
- la construction d'un local pour le compteur, la pompe et le stockage du matériel d'entretien,
- des branchements individuels par achat groupé de compteurs et de canalisations entre les regards et chaque maison

Budget financements et partenaires

Première tranche : Forage et cuvelage :
- Communauté de communes de Gevrey Chambertin France (21) : Acquis
- Agence de l'eau Rnône Méditerranée Corse : quasiment acquis
- ARBALOU : acquis

Deuxième tranche : équipement du forage et branchements  :
- Agence de l'eau Seine Normandie : en attente de réponse
- Rotary : en attente de réponse
- autofinancement villageois d'Iskatafen : acquis